Une étude Suisse représentative a confirmée:

 

Les chauffages des l‘habitat sont perçus comme un enrichissement à la maison

L'association suisse pour le chauffage de l'habitat feusuisse a étudié dans quelle mesure ses propres installations de chauffage de l‘habitat sont nécessaires. Une étude représentative (1'000 locataires et 1'000 propriétaires) a révélé ce qui suit:

 

 

Le désir d’un chauffage de l’habitat est grand

9 sur 10 personnes interrogées ayant une cheminée ou un poêle à bois souhaiteraient à nouveau un chauffage de l’habitat dans une nouvelle maison.

Environs 75% des personnes interrogées sans chauffage de l’habitat aimeraient en principe avoir une cheminée ou un poêle à bois dans le propre logement. Chez les locataires, cette part (77%) est plus élevée que chez les propriétaires (68%).

 

 

Les chauffages des habitat sont utilisés régulièrement et fréquemment.

Lorsque les journées deviennent plus fraîches, 30 % des personnes interrogées utilisent leur chauffage même plusieurs fois par semaine.

Les chauffages de l’habitat sont principalement utilisés pendant le semestre hivernal. Pendant cette période, 85% utilisent leurs cheminées ou leurs poêles au moins une fois par mois. Ils sont allumés principalement pour «une atmosphère agréable » ainsi que «pour chauffer».

 

 

Chauffer avec le chauffage de l’habitat est courant

46% de tous les locataires et 53% de tous les propriétaires utilisent leur chauffage de l’habitat avant tout pour chauffer.

Pour les propriétaires interrogées, l’effet de chauffage joue un rôle plus important que pour les locataires, ces derniers ayant moins et plus rarement de l’influence sur la période de chauffage dans leur immeuble de résidence.

 

 

Un investissement rentable - également pour les locataires

Selon l‘étude sont 70% des locataires disposés à payer un loyer plus élevé pour une cheminée ou un poêle à bois. Presque 1/6 y serait même prêt « dans tous les cas ».

70% des locataires désirant un chauffage de l’habitat sont conscients de l’avantage financier de ce dernier, puisque le bois est meilleur marché que le mazout et l’électricité.

 

 

Le poêle/insert de cheminée est un équipement populaire

L'enquête a également montré avec l‘installation solaire, le jardin d‘hiver et un aménagement intérieur haut de gamme qu'un poêle ou une cheminée est l'une des quatre options de mobilier immobilier les plus populaires pour les Suisses.

 

 

La disponibilité a investir est grande chez les propriétaires

Pour environs 60% des propriétaires sans chauffage de l’habitat, une installation ultérieure constitue une option. Environs 20% refusent une installation ultérieure pour des raisons de construction.

Un peu plus que 10% des propriétaires sont d’ailleurs disposés à dépenser plus que CHF 20’000.– pour un chauffage de l’habitat. A peu près un quart payerait CHF 12’000.–, et environs la moitié investirait CHF 6’000.–.

 

 

Pour en savoir plus sur l'étude, consultez le site www.facteur-feu.ch

 

Au total, 1'000 locataires et 1'000 propriétaires de Suisse alémanique et romande ont été interrogés. L'étude a été réalisée par l'institut d'études de marché INNOFACT AG.